Cøliaki på norsk og fransk

Åslaug Flo Om forfatteren

I Tidsskriftet nr. 11/1932 beskriver Johannes Benestad 12 pasienter og deres sykdom, som han benevner «infantilismus intestinalis». På den tiden var sykdomsårsaken uklar, behandlingsopplegget forskjellig fra land til land og mange navn på tilstanden var i bruk. Benestad valgte det han syntes var mest betegnende. «På barneavdelingen opfatter vi sykdommen som beroende på en forstyrrelse i det sympatiske nervesystemet. Denne antagelse støttes ved at neuropatien er en så uttalt komponent i sykdomsbilledet.» Behandlingen var en «noget fettfattig, men forøvrig alminnelig blandet kost med rikelig grøntsaker og frukt» og tran tre ganger om dagen. Som en kontrast til dagens anglo-amerikanske dominans har artikkelen hovedsakelig tyske litteraturreferanser – og sammendraget er på fransk (Tidsskr Nor Lægeforen 1932; 52: 673 – 93). Mesdames et Messieurs, à vos dictionnaires!

Fra Rikshospitalets barneavdeling. – Chef: Prof. Th. Frølich.

Infantilismus intestinalis.

Av J. Benestad.

Résumé français.

L’auteur a poursuivi l’examen de 12 cas de maladie coeliaque. La durée d’observation était de 6 mois à 7 ans, soit en moyenne 3 ans ½. Les sujets observés étaitent 7 garçons et 5 filles. Parmi les patients, 5 venaient de familles d’une bonne économie, les autres 7 étaient des enfants d’ouvriers. Dans l’un des cas, la maladie s’est declarée a l’âge de 9 semaines, dans 5 cas au cours de la première année de vie, dans 3 cas au cours de la deuxième et dans 1 cas au cours de la troisième année de vie. Tous ont présenté une constitution névropathique. Chez 6 patients on constatait un rachitisme clinique. Un cas de tétanie latente. La perte des lipoïdes par les selles a variée de 19 % à 59 %. Au moment de l’hospitalisation, la hauteur des patients était inférieure à la courbe moyenne et le retardde croissance variait de 6 mois à 7 ans. Le rapport poids-hauteur était en partie considérablement inférieur à la moyenne, à une exception près.

Parmi les 12 patients, 2 sont morts, 3 guéris et 7 ont été améliorés considérablement. La cause de mort était dans les deux cas la broncho-pneumonie. L’un des cas a été autopsié. L’autopsie n’a révélé qu’une atrophie générale. Les 3 patients guéris ont présenté en partie une augmentation considérable de croissance. Chez les 7 restants, la hauteur par rapport à la courbe moyenne était sensiblement inchangée. Le rapport poids-hauteur se trouvait très amélioré et la plupart dépassaient le poids idéal.

Le traitement a été un régime un peu pauvre en matières grasses, nourriture variée, riche en légumes et fruits. En plus de la nourriture, on a administré une cuillerée à thé d’huile de foie de mourue 3 fois par jour. D’après les résultats obtenus, l’auteur estime devoir recommander un tel régime.

Au point de vue de pathogénie, il considère la maladie comme due à un trouble du système nerveux sympathique, et, pour le développement ultériur de la maladie, il attache une grande importance au manque de vitamines.

Kommentarer

(0)
Denne artikkelen ble publisert for mer enn 12 måneder siden, og vi har derfor stengt for nye kommentarer.

Anbefalte artikler